Laboratoire de Morphologie Fonctionnelle et évolutive

Le laboratoire de Morphologie Fonctionnelle et Evolutive possède une longue tradition dans l’étude du système musculo-squelettiques d’organismes en réalisant des expérimentations, comparaisons et observation aussi bien sur le terrain qu’en laboratoire. Le but est de lier autant que possible les relations entre les performances de l’animal, son comportement et son environnement pour comprendre les voies évolutives utilisés par les différents taxa.

Deux principaux axes de recherches sont développés dans le laboratoire.

 

1)     Par l’écomorphologie, nous sommes intéressés par les mécanismes utilisés par les animaux pour s’adapter à leur environnement et par leurs modes d’interactions. Nous cherchons à comprendre la morphologie (fonctionnelle) et l’évolution des organismes pour se rendre compte de leur capacité à s’adapter aux changements majeurs auxquels ils font face. Ce type d’étude passe aussi par le développement de compétences en lien avec la morphométrie géométrique et la modélisation de traits évolutifs.

 

2)     Le deuxième axe concerne la biologie de la production et la réception de sons chez les poissons actinoptérygiens. Ce type d’étude s’avère si vaste que sa compréhension requiert une approche multidisciplinaire et diverses techniques dans le champs de la biologies, des mathématiques et de la physique. Les membres du laboratoires s’investissent dans des compétences relevant de la Morphologie, l’Ethologie, l’Histologie (optique et électronique), la Physiologie, l’Ontogénie, la Phylogénie, la Systématique (y compris la description de nouvelles espèces), le µCT scan et la reconstruction 3D.

ACTUALITÉS

ACTUALITÉS

05/09/2018

Le Dailyscience consacre son "long format" à la STARESO. Plongez en compagnie de Sylvie Gobert, Krishna Das et Eric Parmentier à la découverte de ce site de référence pour la surveillance écologique de la Méditerranée occidentale.

07/06/2018

Des chercheurs du Laboratoire de morphologie fonctionnelle et évolutive ont participé à la dernière expédition scientifique du biologiste marin Laurent Ballesta.

17/07/2017

La participation au 4e volet de la mission qui a pris ses quartiers dans la passe sud de Fakarava (Polynésie française) a été l'occasion pour le laboratoire d'enregistrer les sons réalisés lors de la reproduction de quelques 17000 mérous, d'étudier le comportement de différents poissons écureuils et de balistes. Il s'agit aussi d'étudier les rythmes lunaires et journaliers de l'ambiance sonore de la passe et de déterminer les stratégies de communications utilisées pour que le "choral" reef ne soit pas cacophonique.

26/04/2017

Des gènes, des photos et des fossiles : c'est tout ce qu'il a fallu pour analyser l'évolution morphologique des Carangidae. Et d'en tirer des conclusions inédites concernant le milieu pélagique comme facteur de diversification.

Un micro placé à 120 mètres de profondeur permet à l'équipe du Pr Eric Parmentier d'en savoir un peu plus sur le mode de communication des poissons.

  Toutes les actualités