Listening to fishes communicate at a depth of 120 meters

Depuis de nombreuses années le Pr Eric Parmentier - qui dirige le Laboratoire de Morphologie fonctionnelle et évolutive de l’Université de Liège - traque les sons émis par les poissons afin de mieux comprendre leurs modes de vie. Une étude récente, unique au monde, a permis d’utiliser les sons émis pour étayer la biodiversité et la répartition des poissons en différentes communautés. Ces recherches font l’objet d’une publication dans la revue américaine PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences).

Lire l'article

A study conducted at ULiège shows that the biting abilities of these fish from the same family are related to the evolution of their diet and oral morphology.

Interview de Standaard

De bioloog die door Nemo werd uitgescholden - Annelien De Greef dS De Standaard - http://www.standaard.be/cnt/dmf20190502_04368734