TFE/Mémoires

SUJET DE MEMOIRE

 

Le but n’est pas de faire un exposé exhaustif des sujets. Contacter Eric Parmentier pour plus de précisions et redirection vers les responsables des projets. D’autres sujets peuvent être disponibles au sein du laboratoire, ils font au préalable l’objet d’une discussion entre le promoteur et le candidat.

 

Bioacoustique des poissons chats du Rio Paraopeba et du Rio Araguari (Brésil)

Le Rio Paraopeba et le Rio Araguari font respectivement partie des bassins versants du São Francisco et du Paraná, deux majeurs bassins versants du sud-est du Brésil. L’étude proposée se concentre sur les genres Bergiaria, Pimelodus, Lophiosilurus, Franciscodoras mais surtout sur le genre Hypostomus. Un grand nombre de spécimens de ces poissons-chats ont été enregistrés au cours d’une mission au Brésil en 2018. Le travail proposé consiste en une analyse acoustique de ces sons pour (1) les décrire et (2) les comparer. L’identification des espèces du genre Hypostomus étant connues pour être difficiles, ce travail permettra de tester si l’acoustique peut être un moyen adéquat pour aider à les différencier. En parallèle, des dissections seront réalisées sur certains spécimens afin de comprendre les structures impliquées dans la production de sons.

 

 

Etude comparative de la diversité éco-morphologique de communautés ichtyologiques lagonaires du Grand Récif de Tuléar (Madagascar) 

Le Grand Récif de Tuléar (Madagascar) était connu comme l’un des hotspots de diversité marine de l’Océan Indien durant les années 70-80. Cependant, la pression anthropique sur ce récif est grandissante depuis une quarantaine d’années. La surpêche, par exemple, menace les stocks de poisssons pour la pêche artisanale. Dans ce contexte de changements globaux, ce travail aura pour but de comparer la diversité trophique et morphologique de plusieurs communautés ichtyologiques lagonaires du récif de Tuléar soumises à différents niveaux de pression de pêche. L’approche sera multiple combinant à la fois des analyses isotopiques et morphométriques. Plusieurs indices et diverses méthodes statistiques seront appliqués à ces données afin de quantifier au mieux la diversité phénotypique présente au sein de cet écosystème perturbé. Le matériel nécessaire à la réalisation de ce travail se trouve déjà au sein du laboratoire de Morphologie Fonctionnelle et Evolutive ce qui assure la faisabilité du projet.

 

Intégration morphologique et modularité chez les poissons demoiselles (Pomacentridae) 

Les poissons actinoptérygiens montrent une extrême disparité morphologique, particulièrement au niveau de leur forme du corps. Une hypothèse pouvant expliquer la diversité de leur morphologie est que celle-ci serait facilitée par une organisation de type modulaire. Selon cette hypothèse, ces « modules » varieraient de manière quasi-indépendante durant l’ontogénie ou l’évolution, facilitant la capacité de diversification morphologique. L’objectif de ce mémoire de fin d’études sera de tester cette hypothèse chez une famille de poissons téléostéens ayant connu un grand succès dans les écosystèmes coralliens : les poissons demoiselles (Pomacentridae). La diversité morphologique de ces poissons sera quantifiée au moyen de la morphométrie géométrique tant au niveau de la famille, de la population et de leur ontogénie. Plusieurs tests et diverses méthodes statistiques seront appliqués afin de vérifier la présence de tels modules. Le matériel nécessaire à la réalisation de ce travail se trouve déjà au sein du laboratoire de Morphologie Fonctionnelle et Evolutive ce qui assure la faisabilité du projet.

 

Etude de la production de sons chez des poissons Labridae

La communication acoustique n'a été que très rarement abordé au sein des poissons Labridae alors que taxon est un des plus riches au point de vue la biodiversité. Dans un travail préliminaire, nous avons pu remarquer quelques espèces produisant du son lors de la construction du nid et lors de la défense du territoire. Le but de ce travail est logiquement de pouvoir déterminer de définir les contextes comportementaux correspondant aux sons chez certaines espèces de poissons Labridae méditerranéens. L'étude visera en plus à déterminer le mécanisme utilisé. Cette étude, qui concerne plusieurs espèces, nécessitera des déplacements sur le terrain durant une durée de 6 à 8 semaines.

 

Etude du son et de la production électrique chez le poisson-chat

Les poissons-chats Synodontis possèdent la capacité d’émettre des sons et des décharges électriques à partir des mêmes muscles. Le but de ce travail est de comparer ses capacités chez différentes espèces et de retracer le réseau nerveux depuis le muscle jusqu’au cerveau. L’étude peut se compléter par une étude